Ces dix dernières années, une série de fuites provenant de sources internes ont mis en lumière les systèmes complexes de blanchiment d'argent, d'évasion fiscale et de fraude perpétrés par certains pays et par des personnes fortunées. Le travail de fond réalisé par les journalistes internationaux dans la publication des méfaits a ébranlé les fondements du monde de la finance, de la lutte contre le blanchiment et de la réglementation fiscale, entraînant la rupture des structures traditionnelles et corrompues.

Les fuites de données telles que les Panama Papers, Offshore Leaks, Swiss Leaks ou Paradise Papers ont toutes eu un impact sur notre perception du monde de la finance et de son côté sombre. Leurs révélations ont mis à jour de nombreux comportements financiers répréhensibles de la part de personnes du monde entier, qu'il s'agisse d'hommes politiques cachant des gains exorbitants du système fiscal de leur pays, de célébrités dissimulant leurs actifs derrière des sociétés fictives dans des pays lointains ou du réseau intrinsèque d'entités offshore liées à des personnes de pouvoir.

Tax evasion and Transparency International
Transparency International Transparency International estime que l'évasion fiscale, le vol, la corruption, les pots-de-vin et autres activités illicites coûtent aux pays en développement 1,26 trillion de dollars chaque année, soit à peu près l'équivalent des économies de la Suisse, de l'Afrique du Sud et de la Belgique réunies. Dans l'Union européenne, environ 132 milliards de dollars sont perdus chaque année à cause de la corruption.


Le tsunami de scandales et d'incrédulité créé par les différents rapports contribue à remodeler le domaine de la finance, en ébranlant lentement les systèmes occultes qui affaiblissent les économies mondiales.

Chronologie des fuites de données financières



Comment les fuites financières ont-elles été exposées ?

Les fuites et les rapports n'auraient pas pu exister sans l'aide de courageux dénonciateurs. En 2016, une personne portant le pseudonyme de Joe Doe a divulgué au journal allemand Süddeutsche Zeitung 11,5 millions de documents - un total de 2,6 téraoctets de données appartenant au cabinet d'avocats Mossack Fonseca, exposant l'injustice financière massive qui serait connue sous le nom de Panama Papers. Dans une déclaration publique intitulée The Revolution Will Be Digitized - La révolution sera numérisée (en français), M. Doe a expliqué qu'ils avaient divulgué ces documents pour mettre en évidence la corruption financière mondiale et l'inégalité croissante des revenus.

Si la plupart des dénonciateurs avaient de nobles intentions, il y avait quelques exceptions. En 2008, Hervé Falciani, ancien ingénieur en logiciels de la banque privée HSBC, a volé des données qui ont mis au jour le stratagème d'évasion fiscale de 100 000 clients et de 20 000 sociétés offshore qui avaient des comptes chez HSBC. Connu sous le nom de Swiss Leaks, ce vol est considéré comme la plus grande fuite de l'histoire bancaire suisse.
HSBC and Swiss Leaks


M. Falciani s'est d'abord enfui au Liban avec les données, cherchant à s'enrichir en les vendant aux banques locales et à commencer une nouvelle vie. Il a été retrouvé et arrêté, et après avoir été relâché à la suite d'un interrogatoire, M. Falciani s'est enfui en France où il a remis les informations aux autorités françaises, ce qui a déclenché une enquête mondiale.




Comment les fuites financières ont-elles été publiées ?

Fuites de données financières et journalistes de l'ICIJ
La majorité des dénonciateurs ont contacté les journalistes pour leur remettre les données qu'ils avaient obtenues. La quantité massive d'informations était impossible à traiter par une poignée de journalistes et les quotidiens ont partagé leurs preuves avec le Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ).


L'ICIJ est une organisation à but non lucratif basée aux États-Unis qui dispose d'un réseau de 267 journalistes d'investigation provenant de plus de 100 pays et territoires. Elle travaille également en partenariat avec plus de 100 médias, dont de grandes entreprises telles que le New York Times, le Guardian et la BBC, ainsi qu'avec des organismes d'enquête régionaux à but non lucratif plus petits. L'ICIJ analyse non seulement les fuites de données mais les publie également sur son site web, rendant accessible à tous les noms des individus et des entreprises exposés. Les informations sont également disponibles dans les flux de filtrage utilisés par les institutions financières.

Afin de pouvoir passer au crible le nombre gargantuesque de documents, les journalistes de l'ICIJ utilisent divers outils technologiques pour les aider. Le premier d'entre eux est un forum sécurisé, similaire à une application de médias sociaux courante, qui permet aux journalistes de publier leurs découvertes. Le deuxième est Blacklight, une base de données utilisée pour rechercher des noms, des pays et des sources, suivi du troisième outil connu sous le nom de Graph, une application qui visualise les liens entre les individus et les entreprises.
ICIJ utilisant l'IA et les modèles d'apprentissage machine


Récemment, l'ICIJ a également commencé à utiliser un modèle d'apprentissage de la machine IA qui est capable de trouver des documents similaires parmi des piles de documents, tels que les déclarations d'impôts ou les formulaires d'entreprise de la même société.

En 2021, l'ICIJ, avec l'Alliance mondiale pour la justice fiscale, a été nominée pour le prix Nobel de la paix pour avoir révélé les flux illicites et lutté contre la circulation de l'argent noir.


La liste complète des fuites de données

Vous trouverez ci-dessous un tableau comparatif des différentes fuites qui ont été divulguées jusqu'à présent :
Name
Year
Countries
Data
Who
What
Summary
Offshore Leaks
2013
Various
260 GB
130.000 comptes
Fraude fiscale
Le plus grand coup de filet de l'époque contre la fraude fiscale internationale, en démasquant les comptes offshore et les entités appartenant à des personnes de pouvoir.
Lux Leaks
2014
Luxemburg
4.4 GB
340 companies
Evasion fiscale
Enquête sur PricewaterhouseCooper et sur les stratagèmes d'évasion fiscale de leurs clients entre 2002 et 2010.
Swiss Leaks
2015
Suisse
3.3 GB
100.000 personnes et 200.000 sociétés offshore
Evasion fiscale
Mise au jour d'un important stratagème d'évasion fiscale perpétré par HSBC via sa filiale suisse.
Panama Papers
2016
Panama
2.6 TB
214.488 sociétés offshore
Evasion fiscale, fraude, blanchiment d'argent
La myriade d'entités offshore créées par le cabinet d'avocats panaméen et le fournisseur de services aux entreprises Mossack Fonseca a été démasquée.
Bahamas Leaks
2016
Bahamas
38 GB
175.888 sociétés fictives
Evasion fiscale
Exposition des sociétés-écrans et des fiducies appartenant à des personnes de pouvoir créées aux Bahamas entre 1990 et 2016 à des fins d'évasion fiscale.
Paradise Papers
2017
Various
1.4 TB
120.000 personnes et entreprises
Evasion fiscale
A révélé les investissements offshore de célébrités et de personnes de pouvoir du cabinet juridique Appleby et des prestataires de services aux entreprises Estera et Asiaciti Trust.
West Africa Leaks
2018
West Africa
N/A
centaines de sociétés
Evasion fiscale et Blanchiment d'argent
Découverte de la manière dont les multinationales et les politiciens internationaux utilisent les pays d'Afrique de l'Ouest pour cacher leurs actifs et éviter les impôts au détriment des pauvres.
Mauritius Leaks
2019
Mauritius
N/A
200.000+ sociétés
Evasion fiscale
a exposé comment l'ile Maurice était devenu un centre financier prospère et un paradis fiscal pour les multinationales.
Luanda Leaks
2020
Angola
356 GB
400 sociétés
Evasion fiscale et corruption
La célèbre femme d'affaires angolaise Isabel dos Santos a révélé qu'elle avait amassé sa fortune aux dépens du peuple angolais.
Pandora Papers
2021
Various
2.9 terabytes
100+ personnalités influentes
Évasion fiscale et corruption
A exposé les comptes offshore secrets de célébrités, de politiciens, d'hommes d'affaires, etc. et a dépassé les Panama Papers en termes de quantité de données.
Suisse Secrets
2022
Switzerland
18.000 comptes bancaires
30.000 clients
Evasion fiscale, corruption, blanchiment d'argent
Découverte de comptes au Credit Suisse de criminels liés au trafic d'êtres humains, à la corruption, à la drogue, etc. entre 1940 et 2010.


Qui a été exposé dans les fuites de données ?

Des hommes politiques, des chefs d'État, des acteurs, des musiciens, des célébrités de la télévision, des membres de familles royales, des entrepreneurs et d'autres personnes de pouvoir ont été exposés dans les différentes fuites. Vous trouverez ci-dessous une courte liste de quelques-uns des noms les plus curieux ou les plus connus et dans quelle fuite ils sont apparus :

  • 1

    Le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton qui a protégé des millions de dollars de taxes sur son jet de luxe - Paradise Papers

  • 2

    Le magnat du diamant belgo-israélien Erez Dayelot qui est lié aux diamants du sang, à la corruption et au trafic d'armes - Swiss Leaks

  • 3

    Le roi d'Arabie saoudite Salman d'Arabie saoudite - Panama Papers

  • 4

    Bono, chanteur du célèbre groupe de rock U2, qui possédait un centre commercial lituanien comme abri fiscal ? Paradise Papers

  • 5

    La succession de la Reine Elisabeth II qui a investi des millions dans un portefeuille offshore comprenant des sociétés accusées de prêt prédateur ? Paradise Papers

  • 6

    Walt Disney Company, Skype, et Koch Industries détenait des comptes au Luxembourg pour bénéficier de déductions fiscales massives ? LuxLeaks






Quel a été l'impact des fuites financières ?

Les fuites et les rapports ont eu des effets bénéfiques sur la législation nationale et internationale, incitant les gouvernements des États et les syndicats internationaux à prendre des mesures pour améliorer l'état du monde financier. Vous trouverez ci-dessous une sélection de quelques-uns des plus importants changements adoptés après les scandales :

  • 1

    Comité spécial des décisions fiscales de l'UE - suite à LuxLeaks en 2015, le Parlement européen a mis en place une commission spéciale sur les décisions fiscales. Après une enquête sur plusieurs États membres et entreprises, la commission a réintroduit l'idée d'une assiette commune consolidée pour l'impôt des sociétés en Europe, qui créerait un régime fiscal européen commun. La même année, la Commission européenne a également introduit la notion d'un système d'échange automatique d'informations sur les décisions fiscales dans l'UE, connu sous le nom de "paquet sur la transparence fiscale". Le comité spécial a été réactivé en 2016.

  • 2

    La directive européenne sur les dénonciateurs - les dangers encourus par les nombreux dénonciateurs qui dénoncent les diverses injustices financières ont incité l'UE à publier une directive sur la protection des dénonciateurs en 2019. La directive permet une harmonisation entre les États membres de l'UE et apporte une plus grande sécurité juridique ainsi que des droits et obligations plus stricts aux dénonciateurs dans les secteurs privé et public.

  • 3

    Loi sur la transparence de la constitution et l'assistance à l'application de la loi - À la suite des Panama Papers, des membres du département du Trésor américain, de la Chambre des représentants de l'État de New York et d'autres ont présenté un projet de loi qui "garantirait que les personnes qui forment des sociétés ou des sociétés à responsabilité limitée aux États-Unis divulguent les propriétaires effectifs de ces sociétés ou sociétés à responsabilité limitée". Le projet de loi doit encore être approuvé.

  • 4

    IVB - Registre public des bénéficiaires effectifs de sociétés - Les règles de secret des îles Vierges britanniques ont joué un rôle prépondérant dans des scandales tels que Panama Papers, Paradise Papers et Offshore Leaks. En 2020, le premier ministre et ministre des finances des Îles Vierges britanniques, Andrew Fahie, a annoncé à la Chambre d'assemblée que le gouvernement travaillait actuellement sur "un registre accessible au public de la propriété effective des entreprises". Ce registre sera adopté d'ici 2023.

Malgré les nombreuses réformes, il reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

En 2019, le suivi des engagements de Transparency International UK a montré que seule la moitié des engagements de haut niveau pris par plus de 40 pays, y compris la transparence des bénéficiaires effectifs, avaient été mis en oeuvre. Seuls 16 pays ont réalisé une réforme de fond à la suite des documents de Panama.


Si les progrès des réformes internationales et locales sont constants mais laborieux, nous pouvons être certains que les fuites continueront à faire la lumière sur les malversations financières dans les années à venir.

Stefano Siggia - Pideeco Network Partner
Stefano Siggia Senior Consultant
1 commentaires
  • Pideeco country: IN
     
    Wednesday 16th of March 2022, 11:26

    The author of this post has undoubtedly done a great job by shaping this article on such an uncommon yet untouched topic. There are not many posts to be seen on this topic and hence whenever I came across this one, I didn’t think twice before reading it. The language of this post is extremely clear and easy to understand and this is possibly the USP of this post.

Ajoutez vos commentaires

Articles Liés

Comment les criminels utilisent-ils l'immobilier pour blanchir de l'argent ? Découvrez comment les gardiens jou...

Corruption Wed 18 May 2022

Comment les criminels blanchissent-ils leur argent sale ? Découvrez comment les loot boxes, carding et le piratage sont...

Money Laundering Mon 09 March 2020

Engager un consultant pour votre institution financière ? Évitez les erreurs et apprenez ce que vous devez savoir avan...

Know your Customer Thu 08 November 2018

Qu'est-ce qu'un média négatif dans le AML ? Découvrez quelles sources peuvent être utilisées pour détecte...

Money Laundering Sun 31 January 2021
Experts en gestion des risques et conformité réglementaire

Pideeco est un cabinet de conseil offrant des services juridiques, des solutions d’entreprise, une assistance opérationnelle et du matériel pédagogique aux professionnels du secteur financier.

Nous sommes basés à Bruxelles et nous sommes spécialisés dans les services de conformité réglementaire couvrant la zone euro.

Pideeco associe des connaissances professionnelles en matière de réglementation et une expertise technique pour protéger votre entreprise contre les risques de réputation et d’exploitation. Notre approche unique, centrée sur le client, nous aide à élaborer des solutions stratégiques légitimes et efficaces.

Travailler avec nous signifie atteindre des personnes complémentaires, ce qui permet une réflexion originale, une vision innovante.

Our Network En apprendre plus sur nous